Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Pluridisciplinaire
Dossiers thématiques

Défi 10 : une administration exemplaire

AdobeStock #743924037 Par BackgroundWorld (Généré à l'aide de l'IA)
Mis à jour le 25 avril 2024

Afin de sortir des injonctions contradictoires et pour agir de façon à permettre l’engagement des porteurs de projets culturels, la Direction de la culture et du Patrimoine de la Région Nouvelle-Aquitaine s’engage à accélérer sa propre dynamique de transition écologique.

Les agents de la Direction de la culture et du Patrimoine, ainsi que les personnels des 3 agences (l’A., ALCA, OARA), ont suivi une formation autour de la transition environnementale dans la culture animée par Aladir Conseils. Des ambassadeurs Néo Terra ont été nommé dans chaque direction régionale, les membres du groupe de travail Atterrissage de la Direction de la culture et du Patrimoine sont référents au sein de la direction.
De plus, afin de garantir la cohérence et l’efficience des dispositifs et des chantiers proposés, elle s’engage à œuvrer en concertation avec le secteur professionnel et en lien avec d’autres institutions engagées, dans le cadre de dispositifs de gouvernance partagée.

La feuille de route
En lien
go_to_the_top_icon
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Pluridisciplinaire
Dossiers thématiques

Défi 9 : la formation aux métiers de demain

AdobeStock #531940691 Par VectorMine
Mis à jour le 25 avril 2024

Les transformations majeures de nos modes de faire impliquent le développement de compétences nouvelles, l’évolution des emplois voire l’apparition de nouveaux métiers.

La formation est identifiée comme un levier clé de l’accompagnement à la transition écologique autour d’une compétence régionale et notamment via l’outil des Contrats régionaux de filières. Les dispositifs et offres de formation peuvent ainsi être pensés dans le cadre traditionnel de la formation professionnelle continue.

La Région accompagnera également les réseaux et agences dans leurs mise en commun d’expertises liées aux transitions via des actions de formations communes et des transferts de savoir-faire entre pairs.
Les transformations majeures de nos modes de faire induisent également des évolutions et une vigilance en matière de conditions et de qualité de vie au travail.

La feuille de route
En lien
go_to_the_top_icon
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Pluridisciplinaire
Dossiers thématiques

Défi 8 : les imaginaires pour demain

AdobeStock #638041818 Par erika8213 (Généré à l'aide de l'IA)
Mis à jour le 25 avril 2024

Le propre du travail artistique est, en effet, de se saisir des divers questionnements qui traversent nos vies sociales et individuelles et d’y apporter ses éléments de réponse, par le sensible et l’imaginaire.

Nombreux sont les artistes, dans tous les domaines dont les projets et le travail questionnent la manière dont se nouent les relations entre humanité et environnement.
Dans le respect de la diversité des formes et de la pluralité des projets, le secteur artistique et culturel a ainsi vocation à contribuer à l’émergence et au déploiement des imaginaires pour demain. Il peut participer à son échelle à transformer, avec les habitants de Nouvelle-Aquitaine, notre relation au vivant, aux ressources, au biotope. Il peut promouvoir des projets et des œuvres qui transforment concrètement et sans exercer de contraintes les manières d’habiter la Région ou participent à préserver sa riche biodiversité, dans une dynamique de droits culturels.

Tout en restant pleinement respectueuse des principes de la liberté artistique (liberté de recherche, liberté de création, liberté de programmation), la Région sera attentive aux projets artistiques et culturels qui participent à la construction des imaginaires de demain, favorisant et accompagnant la transition écologique. Elle assurera dans cette optique une valorisation spécifique de ces projets artistiques, ainsi que des bonnes pratiques portées par des opérateurs culturels néo-aquitains.

La feuille de route
En lien
go_to_the_top_icon
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Patrimoine et inventaire
Dossiers thématiques

Défi 7 : la valorisation des patrimoines culturels fragiles

AdobeStock #512684089 Par Rick
Mis à jour le 25 avril 2024

Le travail de valorisation des patrimoines et paysages culturels de la Région Nouvelle-Aquitaine doit intégrer les risques et enjeux liés aux crises environnementales afin de mieux sensibiliser les publics sur les irrémédiables évolutions de nos territoires.

Les patrimoines et paysages culturels menacés par le changement climatique doivent faire l’objet d’un travail mémoriel et de collectage. Une relation renouvelée et dynamique à notre patrimoine doit favoriser son adaptation dans le respect des droits culturels des personnes. C’est notamment par la méthodologie de conduite de sa politique d’inventaire et de valorisation des patrimoines régionaux que la Région apportera sa contribution à cet objectif.

Par ailleurs, la restauration des monuments historiques, que soutient la Région aux côtés de l’Etat, doit prendre en compte la nécessaire adaptation des bâtiments au changement climatique par les principes bioclimatiques et les économies d’énergie. Une attention doit être également portée à la préservation de la biodiversité dans les monuments historiques et les sites patrimoniaux dans lesquels de nombreuses espèces animales trouvent des sites adaptés à leur reproduction ou à leur hibernation.

Exemples inspirants

Exemples inspirants

Mosaïque littoral © William WINDRESTIN
Inventaire du patrimoine culturel du littoral

Avec ses 970 km de côtes, la Nouvelle-Aquitaine est une région particulièrement concernée et impactée par l’évolution du littoral. C’est pourquoi, en 2024, elle décide de l’appréhender sous un angle moins étudié, à savoir sa dimension culturelle et patrimoniale.

La feuille de route
En lien
go_to_the_top_icon
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Pluridisciplinaire
Dossiers thématiques

Défi 6 : le numérique responsable

AdobeStock #654567898 Par Starmarpro (Généré à l'aide de l'IA)
Mis à jour le 14 mai 2024

La conception, la production et l’utilisation d’équipements et dispositifs numériques sont des ressources de plus en plus mobilisées par les acteurs culturels dans leurs différents métiers (création, médiation, diffusion, valorisation, etc.).

L’enjeu pour le secteur culturel dans un futur proche, sera certainement d’identifier les usages les plus pertinents pour continuer à bénéficier des progrès technologiques de cette ressource non renouvelable qu’est le numérique.
Les filières culturelles doivent ainsi contribuer à une meilleure compréhension et appréhension des vertus et limites des usages numériques en Nouvelle-Aquitaine, tant du point de vue environnemental que sociétal. Outil indispensable au développement économique de ces filières, le numérique doit être utilisé et développé avec plus de discernement pour éviter les impasses économiques ou écologiques.

La Région veillera tant par l’orientation de ses dispositifs de soutien au numérique culturel que par l’accompagnement des opérateurs et la valorisation des initiatives les plus vertueuses, à favoriser le déploiement d’approches sobres et responsables.

Exemples inspirants

Exemples inspirants

AdobeStock #683094681 Par Andrii
Audio- description mobile : une technologie responsable

L’accessibilité des spectacles pour les personnes malvoyantes et aveugles passe sans conteste par l’audiodescription, soit la description des éléments visuels d’une œuvre pour en donner les éléments essentiels à la compréhension.

La feuille de route
En lien
go_to_the_top_icon
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Pluridisciplinaire
Dossiers thématiques

Défi 5 : la transition agroécologique

AdobeStock #706609147 Par David (Généré à l'aide de l'IA)
Mis à jour le 25 avril 2024

Le secteur culturel doit participer pleinement à la transition agroécologique sur le territoire de la Nouvelle-Aquitaine en se donnant pour objectif 100 % d’alimentation durable à l’horizon 2028.

Exemplaire dans ses pratiques auprès des publics ou vis-à-vis des professionnels, le secteur culturel est une vitrine et un levier concret de la transformation de nos assiettes et de la filière agricole régionale, dans un esprit de convivialité et de fête.

Le saviez-vous ?

L’alimentation représente aujourd’hui 22% de notre empreinte carbone, soit le 3e poste le plus émetteur de gaz à effet de serre. Cet indicateur oscille entre 20 et 30% sur l’impact global d’un évènement culturel d’envergure.

La Région accompagnera cette dynamique déjà à l’œuvre dans le secteur culturel en mettant à disposition ses outils et réseaux (Agence de l’alimentation Nouvelle-Aquitaine, ACENA, association des coordonnateurs achats publics alimentaires dans les EPLE, etc.).
En outre, la Région mettra en place dans ses règlements d’intervention culture et patrimoine une écocondition liée à l’alimentation des publics et des artistes afin de s’assurer de la prise en compte par les opérateurs culturels de cet enjeu et de disposer de données d’analyse à l’échelle régionale.

La feuille de route
En lien
go_to_the_top_icon
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Pluridisciplinaire
Dossiers thématiques

Défi 4 : les modèles d’organisations soutenables

AdobeStock #625690254 Par TarikVision
Mis à jour le 25 avril 2024

Passer le cap de la transition nécessite d’expérimenter et de déployer des modèles économiques plus résilients : trésorerie solidaire, éco conception des décors et costumes, étude des changements (à la marge) de saisonnalité des programmation ou évènements, etc.

Le saviez-vous ?

40 % des établissements culturels employeurs relèvent de l’ESS. En Nouvelle-Aquitaine, ça correspond à 2600 établissements et 6700 salarié·e·s.

La Région sera attentive à l’émergence de nouveaux modèle soutenables et, en lien avec les agences et les réseaux régionaux, participera à leur établissement progressif.

La feuille de route
En lien
go_to_the_top_icon
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Pluridisciplinaire
Dossiers thématiques

Défi 2 : la transition énergétique

AdobeStock #627210536 Par www.freund-foto.de (Généré à l'aide de l'IA)
Mis à jour le 25 avril 2024

La raréfaction des ressources en eau et la contraction énergétique liée à la sortie des énergies fossiles imposent une adaptation rapide des équipements et des évènements culturels afin de garantir leur pérennité.

L’investissement vers des pratiques plus efficaces et plus sobres grâce à une meilleure maîtrise des ouvrages et des usages permet de réduire les impacts environnementaux et les frais de fonctionnement, en préservant l’activité.

Le saviez-vous ?

Le marché du spectacle vivant représente 1% du marché mondial de l’éclairage.

Ce chantier s’appuiera sur des travaux d’études menées à l’échelle néo-aquitaine et sur l’adaptation, autant que possible, des dispositifs de soutien régional à l’investissement dans les équipements culturels.
La Région mettra en place dans ses règlements d’intervention Culture et patrimoine une éco-condition liée à la consommation d’eau et d’énergie, afin de s’assurer de la prise en compte par les opérateurs culturels de cet enjeu, et de disposer de données d’analyse à l’échelle régionale.

La feuille de route
En lien
go_to_the_top_icon
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Pluridisciplinaire
Dossiers thématiques

Défi 1 : la mobilité durable

AdobeStock #581821421 Par Radomir Jovanovic (Généré à l'aide de l'IA)
Mis à jour le 25 avril 2024

La mobilité des publics est le principal impact carbone des filières culturelles (hors secteur du livre).

Organiser le déplacement dans de bonnes conditions des publics, des artistes et des œuvres, à moindre coût et à moindre impact, est la seule manière de garantir un développement culturel désirable, juste, équitable et pérenne sur tout le territoire régional.

Le saviez-vous ?

La mobilité des publics représente 66 % des émanations carbone d’un spectacle.

Les acteurs régionaux rencontrés dans la phase de pré-concertation font unanimement remonter cet enjeu du transport et des mobilités durables comme difficile à optimiser sans appui. Ce chantier, qui relève en partie d’une compétence régionale, est l’opportunité pour le secteur culturel de penser ses propres transformations et mises en adéquation avec les politiques régionales de transport. Cela pose l’enjeu d’un travail en co-construction et la mise en place de contreparties par le secteur culturel, notamment en matière de communication vers les publics et d’évaluation des dispositifs.

Outre cet accompagnement, la Région mettra en place dans ses règlements d’intervention Culture et patrimoine une éco-condition liée à la mobilité des publics, qui demandera aux opérateurs des relevés d’informations sur les pratiques de mobilité constituant ainsi un relevé de données à l’échelle régionale.

Exemples inspirants

Exemples inspirants

furtives_mosaique
Les furtives

Le Slowfest est un collectif d’acteurs culturels soucieux de sensibiliser et inciter à des pratiques énergétiques plus durables dans le spectacle vivant. Depuis plusieurs années maintenant, il expérimente toutes sortes d’évènements culturels à faible impact énergétique et c’est tout naturellement qu’il a travaillé à des tournées en mobilité douce, que ce soit à cheval ou en vélo.

La feuille de route
En lien
go_to_the_top_icon
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Pluridisciplinaire
Dossiers thématiques

Feuille de route pour la transition écologique de la culture

Feuille de route spécifique pour la transition écologique de la culture

Le 12 mars 2024, la Région Nouvelle-Aquitaine a adopté une feuille de route spécifique pour la transition écologique de la culture et par la culture en Nouvelle-Aquitaine.

Cette feuille de route a été élaborée à partir d’une concertation large, associant notamment les agences culturelles régionales OARA, ALCA et L’A. ainsi que l’ensemble des réseaux d’acteurs culturels néo-aquitains.

Elle comprend 6 engagements dans la suite de Néo Terra, la feuille de route du conseil régional en faveur de la transition écologique et énergétique et des éco-socio-conditionnalités régionales. Sans incidence financière directe, elle s’appliquera dans le cadre du budget global consacré à la politique culturelle.
On y retrouvera la réduction des impacts négatifs de la mobilité, la sobriété dans l’usage des ressources naturelles ou numériques, tout autant que la valorisation du patrimoine naturel protégé ou l’accompagnement des transformations du territoire.

Exemples inspirants
Téléchargement
go_to_the_top_icon