Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine

La politique culturelle régionale : les grandes orientations

Temps de lecture 5 minutes
Mis à jour le 28 septembre 2022

La Région exerce conjointement avec l’Etat et les autres collectivités territoriales la responsabilité en matière culturelle. Déclinée en 6 axes prioritaires, l’action de la Nouvelle-Aquitaine se base sur une logique de co-construction afin de mettre en œuvre une convergence des dispositifs.

La politique culturelle régionale est structurée autour de l’économie culturelle, l’emploi, l’aménagement culturel durable du territoire, le soutien à la diversité culturelle, l’accès de tous à la culture, et la formation et professionnalisation des acteurs culturels.

La Région a également initié une démarche « Volontaires pour les Droits culturels », animée par Jean-Michel Lucas et Aline Rossard. Cette démarche a permis de définir, sur la base des réflexions d’environ 70 opérateurs artistiques et culturels, des préconisations quant à la définition et la mise en œuvre des politiques régionales.


Télécharger le rapport Droits culturels des personnes et les préconisations pour la Région Nouvelle-Aquitaine

Enfin, la Région Nouvelle-Aquitaine déploie ses actions en faveur de la culture en étroite collaboration avec les Agences culturelles et les FRAC (Fonds régionaux d’art contemporain) et a inauguré, en juin 2019, la MÉCA, le nouveau laboratoire de la création artistique en Nouvelle-Aquitaine.

Les axes prioritaires

Les axes prioritaires de la politique culturelle régionale

Développer les industries culturelles, créatives et numériques

Le livre, le cinéma et les musiques actuelles sont des axes majeurs de la politique culturelle régionale sur l’ensemble du territoire de la Nouvelle-Aquitaine. A ce titre, la Région a mené et co-construit avec ses partenaires – soit l’Etat, le Centre National du Livre et le Centre National de la Musique – des contrats de filières spécifiques pour structurer et consolider le secteur du livre et des musiques actuelles.
Le partenariat liant le CNC, six Départements et la collectivité régionale permet à la Nouvelle-Aquitaine d’être le deuxième Fonds national en faveur de la filière cinéma et audiovisuel.

La Région favorise le développement du numérique dans le champ culturel. Elle a pour objectif de développer l’appropriation des outils numériques par les opérateurs culturels de Nouvelle-Aquitaine. Dans ce cadre, elle anime le secteur du numérique culturel, encourage le partage des connaissances et des pratiques et accompagne l’expérimentation numérique, toutes esthétiques confondues par des appels à projets.

Contribuer à l’aménagement culturel durable des territoires

La Région soutient les opérateurs proposant une offre culturelle et artistique riche, diversifiée et de qualité : aides à la création et rénovation des équipements culturels, aux lieux de diffusion professionnels, aux manifestations culturelles…

Soutenir la création dans le spectacle vivant

Danse, musique, théâtre, opéra, arts du cirque, arts de la marionnette, arts de la rue et de l’espace public, arts pluriels… sont autant d’esthétiques qui traversent le spectacle vivant.
La Région soutient la structuration des opérateurs de la création et de la diffusion artistique professionnelle en complémentarité avec ses agences et apporte une contribution essentielle au maillage territorial.

La Région Nouvelle-Aquitaine accompagne les équipes artistiques professionnelles et les opérateurs du territoire pour faire rayonner les œuvres à l’échelle locale, en Nouvelle-Aquitaine, en France ou encore à l’étranger autour de 3 dispositifs.

  • Les Labels ou appellations de l’Etat : décernés aux structures qui sont dirigées par des artistes ou par des opérateurs culturels dont l’objet s’inscrit dans le mouvement de la décentralisation et le maillage territorial, en partenariat avec les collectivités territoriales et l’Etat.
  • Les Lieux de fabriques : appellation qui qualifie des opérateurs culturels du territoire. Leur mission consiste à soutenir, accompagner ou qualifier la création artistique. Ces lieux ressources participent à la mise en relation entre la création et les pratiques artistiques.
  • Les Scènes de territoires et Saisons sans lieux : il s’agit d’opérateurs culturels qui jouent un rôle essentiel dans la mise en relation des œuvres et des personnes – qu’ils gèrent un lieu ou que leur programmation soit nomade.


Soutenir la création artistique contemporaine

Co-responsable des FRAC (Fonds régionaux d’art contemporain) aux côtés de l’État, la Région a développé une politique volontariste en matière de soutien aux acteurs du domaine des arts plastiques et visuels. Un Contrat de filière, signé en juin 2018 avec l’Etat et le réseau Astre (qui fédère 70 acteurs de l’art contemporain en région), définit les objectifs et les axes de cette politique.

Structurer une politique publique concertée en faveur des langues et cultures régionales

La Région Nouvelle-Aquitaine a construit, dans le respect des missions que lui confie la loi en matière de préservation de son identité et de promotion des langues régionales, une politique volontariste de soutien aux langues et cultures régionales présentes sur son territoire : le basque, l’occitan et le poitevin-saintongeais. Elle a ainsi adopté, le 29 mars 2021, la feuille de route 2021-2024 construite autour de plusieurs objectifs majeurs :

  • la transmission et la socialisation – missions déléguées à l’Office public de la langue basque et à l’Office public de la langue occitane ;
  • l’accroissement du nombre de locuteurs ;
  • le développement des pratiques culturelles en langues régionales via l’octroi d’aides aux opérateurs artistiques et culturels structurants, tels que l’Agence culturelle départementale Dordogne-Périgord, le CIRDOC-Inoc, l’Institut culturel basque, l’Institut d’études occitanes du Limousin, et l’UPCP-Métive.


Étudier et valoriser le Patrimoine

La Région Nouvelle-Aquitaine reconnaît que le patrimoine culturel est un facteur essentiel de développement de ses territoires et qu’il reste, pour certains d’entre eux, la principale ressource disponible. Dans une région caractérisée par sa grande superficie, la valorisation du patrimoine permet donc de défendre l’idée d’un aménagement raisonné, présent sur l’ensemble du territoire et tendant vers une équité territoriale plus juste.

L’action régionale comporte deux volets :

  • une politique publique de valorisation du patrimoine à travers un règlement d’intervention, voté le 23 octobre 2017, autour de la connaissance, la restauration et la médiation ;
  • et une compétence scientifique conduite en propre par la Région. L’Inventaire général du patrimoine culturel a pour objectif de recenser et étudier mais aussi valoriser les résultats de ces recherches par des actions de transmission et de médiation.

Cette politique régionale permet de répondre aux enjeux suivants :

  • la connaissance comme gage de qualité des projets ;
  • la valorisation du patrimoine comme un facteur de développement économique et touristique ;
  • l’inscription du citoyen au cœur d’une politique de médiation de qualité et innovante ;
  • une politique régionale basée sur l’équité territoriale et ancrée dans la durée.
L’impact de la crise sanitaire

L’impact de la crise sanitaire

La Région Nouvelle-Aquitaine a lancé pendant la crise sanitaire une série d’initiatives visant à soutenir le secteur culturel et à privilégier la relance.

  • Un Fonds d’urgence : fonds régional pour soutenir la trésorerie des associations d’un montant de 371 000 euros.
  • Nouvelle-Aquitaine Rebond : plan de transitions et de reconquête technologique dont le volet sur l’économie culturelle et créative comporte une aide d’urgence aux cinémas Art et Essai d’un million d’euro, un renforcement du dispositif de médiateurs et le renforcement des aides directes aux artistes-auteurs pour un montant de 400 000 euros.
  • Sécurisation des structures relevant du secteur culturel: maintien des subventions 2020 et 2021 pour la réalisation d’un projet ou d’une manifestation annulés ou modifiés du fait de l’urgence sanitaire et maintien des subventions engagées en 2020 et 2021 au bénéfice d’organismes privés et publics pour leurs programmes annuels d’activités et leur fonctionnement global, à hauteur de 10% de bénéfice raisonnable.
Les perspectives de soutien à la Culture

Les perspectives de soutien à la Culture

La feuille de route de la nouvelle mandature prévoit l’élaboration d’un Schéma d’orientation et de développement de la Culture en concertation avec les acteurs professionnels du territoire.

Par ailleurs les priorités suivantes sont affichées.

  • L’évolution des règlements d’intervention, afin de favoriser leur transversalité et leur adaptation au contexte post-crise et aux enjeux des écosystèmes culturels, ainsi que la convergence des contrats de filière. Un contrat de filière spectacle vivant ainsi que sur le patrimoine culturel matériel et immatériel sont à étudier.
  • Le renforcement des réseaux et pôles de compétence.
  • L’accélération de la transition énergétique.
  • Un travail sur les fonds propres et les fonds de roulement des structures culturelles.
  • Le lancement d’un Pacte pour l’emploi culturel.
  • Un chef de filât sur l’action en faveur des langues et cultures régionales.
Sujets transversaux
Culture &
Patrimoine
En Nouvelle-Aquitaine
Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre tablette.