Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Numérique culturel
Dossiers thématiques

Diffusion en ligne : mise en pratique et expérimentations

Une personne qui est en train de filmer un concert avec un smartphone
Mis à jour le 03 mars 2022

La concertation Culture Live ! a été l’occasion de s’autoriser à expérimenter tout en discutant des enjeux pour le secteur. Déjà conscients du bouleversement des nouveaux usages, il est apparu évident aux membres de la concertation que la crise n’était qu’un révélateur des changements de pratique des publics, et que rien ne reviendrait « comme avant » à l’identique.

Au-delà des réflexions critiques partagées dans un premier temps, le groupe a rapidement imaginé de proposer des nouvelles scènes, de tester des complémentarités présentiel-en ligne en se focalisant sur la thématique du live, propre au spectacle vivant. Il en a résulté une expérimentation de médiation et de diffusion autour d’une exposition d’art contemporain menée par le festival Zéro 1 sur une plateforme de gamers, Discord, et une expérimentation de plateau artistique prétexte à la concertation le 11 juillet 2020, alliant 2 lieux physiques : la Métive et le Lieu Multiple, et un lieu en ligne, via une conférence Zoom.

Expérimentations menées lors de Culture Live !

Expérimentations menées lors de Culture Live !

Ceci n’est pas une exposition

Expérimentation de médiation culturelle en ligne par Diego Jarak

Performance Eli Commins

Performance artistique en ligne par Eli Commins
Mettre en place une régie média

Mettre en place une régie média

Le cas de Culture Live !

Dispositif pour Culture Live ! (11 juillet 2020)

L’enjeu du dispositif était d’assurer une continuité entre deux lieux recevant du public et un ensemble de participants en ligne, soit trois « lieux » aux réalités très différentes en termes de qualité de connexion et de qualité de… présence. La notion de rencontre, par ailleurs, imposait une réalisation en direct. Pour sortir de la désormais habituelle image tronquée des visio-conférences, le dispositif comprenait sept caméras, connectées soit en HDMI ou via un extendeur HDMI sur Ethernet, soit directement par le réseau en utilisant le protocole NewTek NDI. La performance de Marianne Vieulès a elle-même été transmise via le réseau vers l’ordinateur maître (en WiFi cette fois) car nous ne sommes pas parvenus à faire entrer sa sortie HDMI dans le Blackmagic ATEM Mini de l’ordinateur.

Culture Live ! 11 juillet 2020 © Région Nouvelle-Aquitaine
Culture Live ! 11 juillet 2020
Culture Live ! 11 juillet 2020 © Région Nouvelle-Aquitaine
Culture Live ! 11 juillet 2020

Cinq des caméras étaient sur le plateau de la rencontre pour alterner les angles, une autre était positionnée au-dessus du flux d’eau de la Creuse qui passe sous la Métive, la dernière était pointée vers le jardin et ses poules.
Différentes qualités de caméras ont été testées : une caméra professionnelle de la Région, une petite « handycam » Panasonic, une GoPro 7, deux webcams USB, une RaspiCam sur un RaspberryPi 3, un iPhone et son application pour diffuser du NDI.
Toutes les entrées – via USB, ATEM Mini ou NDI – étaient mixées et traitées (filtres, couleurs, etc.) dans le logiciel VDMX installé sur un Apple MacPro 2013, et le contrôle général était réalisé avec un Novation LaunchControl.
De VDMX ne sortait donc qu’une seule image vers NDI Virtual Input. Un petit hack de Zoom permettait de récupérer ce flux comme venant d’une webcam pour le diffuser à tou.te.s les participant.e.s. La régie de la réunion Zoom elle-même s’est faite à la souris, faute de mieux.

La connexion Internet de la Métive étant aléatoire et le lieu étant dans une zone quasi-blanche en terme de réseau mobile, le positionnement et la qualité des antennes mobiles ont été vérifiés au préalable afin d’installer un routeur 4G – Netgear Nighthawk, doté d’une carte SIM « data-only » et comportant une antenne – derrière une fenêtre en hauteur pointant vers une antenne de Bouygues Telecom. Ce routeur était relié au réseau du bâtiment. Dans la salle où avait lieu la rencontre, un routeur à répartition de charge TP-Link permettait de distribuer les paquets entre la connexion terrestre et la connexion mobile, de manière à garder le meilleur débit possible.

Par Benoît Lahoz
Artiste – président de La Métive

Fiche pratique

Fiche pratique

Fiche pratique : diffusion en direct d'un évènement sur le web
Autres articles du dossier
Culture &
Patrimoine
En Nouvelle-Aquitaine
Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre tablette.