Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Patrimoine et inventaire

Conférence : « Le régionalisme néo-basque à Bidart : une autre face de la modernité »

Mairie de Bidart, Vue depuis la place, (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel, (c) Commune de Bidart, Photographie Adrienne Barroche
13 mai
Mis à jour le 11 mai 2022

Eric Cron, chef de service patrimoine et Inventaire en Nouvelle-Aquitaine proposera une conférence le vendredi 13 mai à Bidart (Pyrénées-Atlantiques) sur le thème : « Le régionalisme néo-basque à Bidart : une autre face de la modernité ».
13 mai 2022 à 19h
Bidart, Bibliothèque Toki-Toki —

À partir de la fin du XIXe siècle, l’intérêt pour l’architecture régionale se développa dans toute la France. Loin d’être une simple revendication folkloriste ou passéiste, il s’agit d’un véritable mouvement, dont l’un des fondements était de concilier les avantages de la construction traditionnelle, dans la dynamique d’une sensibilisation plus large aux arts et traditions populaires, avec une conception moderne de l’architecture. Si les premières constructions régionalistes au Pays basque se trouvent à Biarritz, la villa Arnaga à Cambo-les-Bains, construite entre 1903 et 1906 par Joseph-Albert Tournaire (1862-1958) pour Edmond Rostand, peut être considérée comme un véritable manifeste architectural de ce mouvement. Bien que peu connu, le rôle de Bidart dans la diffusion de cette tendance fut fondamental.

Culture &
Patrimoine
En Nouvelle-Aquitaine
Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre tablette.