Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Patrimoine et inventaire
Actualité

Mise en ligne des dossiers d’inventaire de la commune de Saint-Ciers-sur-Gironde

Saint-Ciers-sur-Gironde, Maison, puits avec éolienne, dans les marais. (c) Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel – Claire Steimer
Temps de lecture 3 minutes

Les dossiers de la commune estuarienne de Saint-Ciers-sur-Gironde, rive droite, sont consultables en ligne

La mise en ligne des résultats de l’étude d’inventaire conduite sur les communes riveraines de l’estuaire de la Gironde se poursuit et touche à sa fin avec la commune de Saint-Ciers-sur-Gironde.

La commune de Saint-Ciers-sur-Gironde est située à environ 70 km au nord de Bordeaux, aux confins du département de la Gironde avec la Charente-Maritime. Le territoire communal est composé d’une vaste zone de marais d’environ 16 km², représentent presque un tiers de la superficie totale de la commune qui est d’environ 38 km². Le bourg est complété de nombreux écarts.

Les terres en retrait de l’estuaire, à l’écart des marais, sont occupées depuis l’Antiquité, comme en témoignent les découvertes archéologiques de monnaies et de poteries. Au Moyen Age, l’abbaye bénédictine de Baignes, dans le diocèse de Saintes, fonde un prieuré à Saint-Ciers-Lalande. Sous l’Ancien Régime, la localité est à la tête de la juridiction royale du Vitrezay.

Au début du 19e siècle, la commune prospère grâce à aux revenus issus de l’élevage et de l’agriculture, principalement des céréales. Jusqu’à 7 moulins à eau et à vent existent dans le territoire communal, avant de disparaître progressivement dans la seconde moitié du siècle. Les chais repérés indiquent par ailleurs une production de vins et de cognac,

L’essor économique important dans le contexte florissant du Second Empire et de la IIIe République, à partir des années 1860, permet à la commune d’engager un important projet de restauration de l’église, de construire un nouveau presbytère, une mairie-école, un prétoire de la justice de paix. Dans ce même élan, le port des Callonges est aménagé et mieux desservi pour améliorer les échanges commerciaux. 

À la fin de ces années 1970, la commune bénéficie d’un regain économique consécutif à l’établissement de la centrale nucléaire dans la commune voisine de Braud-et-Saint-Louis. 

336 dossiers d’inventaire concernant des ensembles (ville, hameaux), des familles architecturales (les maisons et les fermes, les chais et cuviers, les granges-étables, les moulins, les lavoirs et puits…), des édifices individuels, publics ou privés, ont été réalisés sur la commune de Saint-Ciers-sur-Gironde. Sur ce chiffre, 282 dossiers correspondent à des édifices repérés, et 48 à des œuvres étudiées.

Découvrir tous les dossiers de la commune de Saint-Ciers-sur-Gironde

Culture &
Patrimoine
En Nouvelle-Aquitaine
Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre tablette.