Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Arts plastiques et visuels
Zoom sur

Le 1% artistique du CFA de Lagord

Photo du projet de sculptures composant un jardin totémique
Temps de lecture 2 minutes
Mis à jour le 04 mars 2022

Le Centre de formation des apprentis (CFA) de Lagord en Charente-Maritime accueillera prochainement trois œuvres artistiques de deux artistes femmes et d’un duo d’artistes sélectionnés dans le cadre de la procédure du 1% artistique. Ces œuvres renvoient chacune à leur manière aux savoir-faire transmis au sein du CFA.

Le 1% artistique : faire intervenir l’art dans les constructions publiques

Aujourd’hui, le dispositif du 1% artistique consiste, pour les maîtres d’ouvrages publics, à consacrer 1% du coût des constructions neuves dans lesquelles ils s’engagent à la commande ou à l’acquisition d’une ou de plusieurs œuvres d’un artiste vivant, émergent ou expérimenté. Ces commandes permettent de soutenir la création contemporaine en offrant une visibilité au travail des artistes et en contribuant directement à leur rémunération.

Trois créations lauréates pour révéler les savoir-faire des apprentis

Le CFA de Lagord est un établissement public d’une surface de 1,6 hectare accueillant plus de 1500 apprentis se préparant aux métiers de l’alimentation, de l’hôtellerie-restauration, des services aux personnes et du bâtiment. Construit par la Région Nouvelle-Aquitaine sous la maîtrise d’œuvre de l’agence Duclos-Gaudin-Riboulot Architectes (Poitiers), il est géré par la Chambre de métiers et de l’artisanat de Charente-Maritime. Il est inauguré en mars 2019.

Dans le cadre de la procédure du 1% artistique, un comité artistique a été constitué par la Région. Celui-ci a permis, après concours, de désigner les trois lauréats de la procédure :

  • Chloë Dugit-Gros (installée en région parisienne, enseignante à l’EESI) associée à Maryline Gillois (installée en région parisienne), pour leur projet de tapisserie en laine au point traditionnel dit « d’Aubusson ». La composition proposée joue sur la variété des techniques et des métiers enseignés dans le CFA. La tapisserie sera installée au-dessus de la porte d’entrée du Centre de ressources ;
  • Pascale Remita (installée à Nantes, enseignante à l’École des beaux-arts de Thouars) pour son projet de wallpaper et de peintures de petit et moyen formats intitulé « L’esprit commence et finit… au bout des doigts ». L’artiste choisit de représenter les gestes de la main des apprentis par les médiums de la vidéo et la peinture. L’artiste souhaite confronter les pratiques arts et art de faire en utilisant le procédé de la mise en abyme autour de la figure de l’atelier. Les peintures prendront place dans la salle de restaurant du CFA et le wallpaper dans l’espace d’attente y menant ;
  • Jeanne Tzaut (installée à Bordeaux) pour son projet de sculptures imaginant un « jardin totémique ». Quatre sculptures seront réparties entre la première et la seconde partie du jardin du CFA, amenant le spectateur à venir déambuler autour de cet espace situé dans la rue des métiers. Ses sculptures seront disposées dans le jardin intérieur du hall d’entrée.

Les œuvres seront produites et implantées dans trois zones distinctes de l’établissement d’ici mars 2022. Parallèlement, la Région Nouvelle-Aquitaine engage deux nouveaux 1% artistique pour deux programmes de construction de lycées en Gironde, au Barp et à Créon.

Culture &
Patrimoine
En Nouvelle-Aquitaine
Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre tablette.