Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Livre

Madeleine Riffaud. Résistante(s)

Affiche Madeleine Riffaud. Résistante(s)
12 février
28 juin
Mis à jour le 18 janvier 2024

Pour ce début d’année 2024, année de commémoration des 80 ans de la Libération, la Région Nouvelle-Aquitaine vous propose de découvrir du 12 février au 28 juin 2024 à la MÉCA (Bordeaux) un destin qui a traversé le XXème siècle, celui d’une femme engagée dès l’adolescence contre la barbarie nazie, puis journaliste, poète et reporter de guerre à travers le monde, Madeleine Riffaud.

L’histoire de Madeleine contée en bande dessinée par le scénariste Jean-David Morvan (Prix René Goscinny du meilleur scénario 2022) et le dessinateur Dominique Bertail se retrouve ici au cœur de l’exposition.

Un destin hors du commun

En 1941, à l’âge de 17 ans, Madeleine rejoint un réseau de résistants étudiants à Paris. Capturée, torturée, condamnée à mort par l’occupant, elle ne sera finalement pas exécutée et échappera de justesse au camp de concentration en sautant d’un train. La guerre terminée, elle devient grand reporter, croise Vercors, Picasso, Hô Chi Minh… Un destin hors du commun retracé dans une BD parue en 2021. L’exposition, qui invite à un parcours au sein de la Méca, retrace l’engagement politique inébranlable de Madeleine : de ses années de résistante pendant l’occupation nazie à sa vie de grand reporteur.

Making-of

La naissance de la BD qui lui a été consacrée est le deuxième volet de l’exposition. L’occasion de découvrir le making-off de la bande-dessinée mais aussi de comprendre le lien unique qui s’est créé entre elle et Jean-David Morvan, le scénariste de Madeleine, résistante, suite à leur rencontre en 2017. Comment Madeleine et Jean-David Morvan travaillent-ils ensemble ? Comment raconter cette mémoire vivante et si précieuse ?
Un contenu exclusif issu de l’album « Missak, Mélinée et le groupe Manouchian. Les fusillés de l’affiche rouge » permettra d’honorer les protagonistes de la sus-nommée affiche, les membres du groupe FTP – MOI de la région parisienne, que Madeleine rejoindra en février 1944.
Le public découvrira également une partie de son oeuvre poétique qui impressionna tant Paul Eluard dès leur rencontre en 1944.

Résistante(s)

Enfin, en Nouvelle-Aquitaine, du Limousin aux Pyrénées, les mouvements clandestins, les réseaux, les maquis, et les corps francs ont également joué un rôle important dans la défaite du IIIe Reich. Et, ici aussi, l’engagement des femmes dans la résistance intérieure française s’est opéré doublement dans l’ombre.
La dernière salle de l’exposition rendra hommage à cinq résistantes néo-aquitaines. Qu’elles se soient illustrées en prenant part à la lutte armée ou que leur engagement se soit accompli dans la clandestinité des fonctions qu’elles occupaient traditionnellement dans la vie quotidienne…

Created by Ricardo Moreira from The Noun Project
Date et lieu

||| Du 12 février au 28 juin 2024, la MÉCA à Bordeaux (33)
||| Vernissage : lundi 12 février 2024 à 17h30

En lien
go_to_the_top_icon