Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Patrimoine et inventaire
Actualité

Le buste d’Ernest Guillemot à Châtellerault : une sculpture inédite d’un bienfaiteur du parti ouvrier de la ville

Vue rapprochée du visage sculpté de Guillemot. © Région Nouvelle-Aquitaine, Inventaire général du patrimoine culturel / T. Allard.
Mis à jour le 09 mars 2022

Dans le cadre de l'opération d'inventaire portant sur l'étude de la statuaire historique publique, Thierry Allard nous fait découvrir le buste d'Ernest Guillemot à Châtellerault : une sculpture inédite d'un bienfaiteur du parti ouvrier de la ville.

À Châtellerault, le cimetière Saint-Jacques renferme le buste d’un militant socialiste et bienfaiteur de la ville, aujourd’hui oublié, Prosper Ernest Guillemot. Ce buste est une œuvre inédite d’un sculpteur tout aussi oublié, François Louis Antoine Jusserand.

Prosper Ernest Guillemot : un militant socialiste engagé

Prosper Ernest Guillemot est né le 3 mars 1825 à Châtellerault d’un père docteur en médecine de la ville, Prosper Guillemot (1795-1861), et d’Angélique Joseph Brafaut (ou Brafault, 1795-1880). Il s’est marié le 24 septembre 1866 à Poitiers avec Marie Léonide Coustenoble (1844-1867), professeure de danse, fille de Napoléon François Joseph Coustenoble, directeur du gymnase orthopédique [à vocation médicale] de la ville, et d’Alexandrine Vantelon.

Un sculpteur oublié : François Louis Antoine Jusserand

On ne connaît pas les circonstances de la commande passée au sculpteur qui a réalisé le buste, François Louis Antoine Jusserand. Ce dernier est né le 17 janvier 1837 (et non en 1838 comme il est souvent écrit) à Issoudun (Indre), d’un père entrepreneur en bâtiments, Jean-Louis Jusserand, et de Marie Anne Pigelet. Il se marie tardivement le 25 septembre 1902 à Paris (18e arrondissement) à Rosalie Sarot (1845-1905), couturière. Lors de ce mariage, Jusserand est qualifié de « statuaire » habitant 39 rue d’Orsel à Paris. Auparavant, dans les années 1870, il habite dans la capitale, au 55 rue de Bourgogne. Lors de son décès survenu le 26 janvier 1906 à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), il est « professeur de dessin en retraite » domicilié à Paris au 15 rue « André-del-Sarthe » (sic).

Culture &
Patrimoine
En Nouvelle-Aquitaine
Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre tablette.