Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Patrimoine et inventaire
Zoom sur

Campus École régionale du patrimoine bâti

Zoom sur des mains en train de sculpter
Temps de lecture 5 minutes

De la restauration à l’éco-construction.

La Nouvelle-Aquitaine est riche de ses savoir-faire alliant tradition et innovation, de ses métiers d'excellence au service de la restauration et de l'éco-réhabilitation et de ses matériaux durables et bio-sourcés.
Contexte

L’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019, a constitué un évènement au retentissement national. C’est dans ce contexte que le président de la Région Nouvelle-Aquitaine, Alain Rousset, a souhaité enclencher une dynamique pour davantage mettre en avant les métiers du patrimoine en créant le projet de l’Ecole régionale du patrimoine.
Le label « Talents et territoire de Nouvelle-Aquitaine » (TTNA) a été attribué à l’École régionale du patrimoine lors de la séance plénière du 5 octobre 2020 afin d’affirmer la volonté de la région de soutenir ce projet avec pour objectifs, entre autre, de « Former aux compétences indispensables du secteur du bâtiment […]. En conformité avec la feuille de route Néo Terra, communiquer sur les principes de rénovation du patrimoine éco-responsable. Réaliser et promouvoir un bâtiment durable, économe et vertueux sur le plan écologique…».

Implanté au Lycée des Métiers du Bâtiment, le Campus des Métiers et des Qualifications Construction durable et éco-réhabilitation (CMQ CDER) créé en 2015 a pour objectif de diffuser une démarche de construction durable et d’éco-réhabilitation du patrimoine bâti dans tous les parcours de formation et dans les pratiques professionnelles. Les savoirs faire qui y sont enseignés répondent également aux besoins en compétences de rénovation du patrimoine. Le campus a obtenu le renouvellement de sa labellisation « CMQ » le 27 juillet 2021.

© Lycée des métiers du bâtiment de Felletin

Dans un souci de simplification de la lisibilité, de rassemblement des forces de mutualisation et optimisation des moyens, un rapprochement du campus École régionale du patrimoine et du CMQ Construction Durable et éco-réhabilitation a été amorcé.
L’objectif est la mise en place d’un seul Campus réunissant les ambitions des deux projets. La concrétisation de cette fusion est la création d’une structure juridique propre, sous une forme associative, au cours du premier semestre de l’année 2022 qui portera le nouveau campus :
Le Campus École régionale du patrimoine bâti : de la restauration à l’éco-construction.

LMB de Felletin

LMB de Felletin

Du fait de son histoire et de l’opportunité qu’offre son site exceptionnel, le lycée des Métiers du Bâtiment (LMB) de Felletin, déjà porteur du CMQ CDER, a été choisi comme lieu d’ancrage de l’École régionale du patrimoine. Le lycée est en effet un lieu incontournable de la région en matière de formation dans les métiers du patrimoine et du bâtiment. Cet établissement est par ailleurs déjà accompagné par la collectivité régionale qui y déploie le projet d’investissement pour la restructuration de Felletin à hauteur de 46 millions d’euros.

© Lycée des métiers du bâtiment de Felletin

À ce jour, le projet a trouvé une première traduction concrète au travers de deux réalisations : une maquette 1/10e de la toiture de la cathédrale Notre-Dame de Paris, et une reproduction d’une travée de la cathédrale en taille réelle dont l’inauguration a eu lieu le 7 décembre 2020 au lycée des Métiers du Bâtiment de Felletin. Des panneaux explicatifs, disposés à côté des réalisations, retracent les différentes étapes de ce projet collaboratif mené grâce à la mobilisation de plusieurs établissements et structures de formation de Nouvelle-Aquitaine et d’entreprises locales.

© LMB Felletin - maquette
Maquette
©RNA Yannick Pirot - Inauguration de la maquette de Notre Dame au Lycée des métiers du bâtiment de Felletin (Creuse)
Inauguration de la maquette de Notre Dame au Lycée des métiers du bâtiment de Felletin (Creuse)
Périmètre

Périmètre

L’objectif est de couvrir l’ensemble des domaines de compétences indispensables au secteur du bâtiment/à la filière: de la restauration à la construction durable en passant par l’éco-réhabilitation.
Le périmètre du campus prend en compte l’ensemble des métiers liés au bâti : de la conception à la réalisation (géomètre topographe, architecte, maçon, charpentier, menuisier…).

Objectifs

Objectifs

  • Valoriser la filière de la restauration et de la réhabilitation du patrimoine et plus largement du bâtiment.
  • Former aux compétences et aux savoir-faire indispensables du secteur du bâtiment : tradition et innovation, une complémentarité au service d’un patrimoine durable.
  • Restaurer / Réhabiliter / Rénover le patrimoine d’hier et d’aujourd’hui et construire le patrimoine de demain grâce à des savoir-faire et des pratiques d’excellence et l’utilisation et la mise en oeuvre de matériaux durables.
  • Promouvoir un patrimoine éco-responsable, un bâtiment durable, économe et vertueux sur le plan écologique.
Principes

Principes

Créer un consortium d’acteurs et favoriser la mise en réseau avec des établissements de formation (initiale et continue) pour couvrir l’ensemble des niveaux de formation (du CAP à Bac +8), des professionnels et leurs représentants pour faire le lien avec le monde de l’enseignement et de la formation et des campus de la Région (TTNA et CMQ) avec les campus au niveau national et international sur la même thématique pour favoriser les échanges.
Il s’agit en effet d’un réseau et d’un projet fait par et pour les acteurs du territoire régional avec une volonté affirmée d’être à l’écoute pour répondre à leurs besoins.

Instaurer un pilotage opérationnel du campus par une gouvernance adaptée avec des moyens financiers et humains garants de l’opérationnalité et de l’ambition du projet.

Exposer et donner de la visibilité des métiers et des savoir-faire pour donner envie, notamment aux jeunes, de s’investir dans des filières d’avenir. Enfin,  œuvrer à l’innovation et prospective dans les pratiques par le décloisonnement des formations, l’adaptation des parcours, l’évolution des métiers et des compétences, etc.

Fonctions

Fonctions

Ce projet s’articule autour de trois grands axes : la formation, la communication et le développement de nouveaux projets.

  • Formation

L’École régionale du patrimoine se doit de proposer et développer une offre de formation de haute qualité, diversifiée, favorisant la mixité des publics et des parcours ainsi que la mobilité. L’adaptation de formation en fonction des besoins du terrain, des entreprises et de l’évolution des pratiques est indispensable. Le projet de l’école a également pour enjeu de favoriser les passerelles entre les différents modes de formations (initiale, continue, apprentissage) et d’améliorer l’insertion dans l’emploi des publics formés.

Une première étape consiste à réaliser une cartographie, outil de connaissance, de valorisation et d’aide à la décision favorisant les passerelles entre les établissements.

  • Communication

Afin de valoriser l’École régionale du Patrimoine, il convient de créer une identité forte à l’échelle régionale (site internet, charte graphique, carte de membre…), de développer une vie de Campus et proposer un cadre attractif (offre culturelle, sportive…). L’École pourra dans ce cadre organiser ou accueillir des évènementiels sur son site.

La participation à des concours nationaux, la création d’outils (ex : Tiny House) sont de bons moyens pour promouvoir la filière, les métiers et les savoir-faire.

Enfin, la communication de l’École ne manquera pas de valoriser les partenaires du Campus et leurs actions.

  • Développement de projets

Il convient d’assurer la continuité des projets collaboratifs, tels que « Notre-Dame » (projet taille de pierre…), et des projets initiés par le CMQ CDER (Varillas, réutilisation des feuilles de décor, plateforme collaborative…).

La création de nouveaux projets collaboratifs inter-établissement, entreprise/établissement ; la mise en place de chantiers de formation, d’insertion, d’orientation, de sensibilisation… et le développement d’échanges/ partenariats à l’international sont des pistes de développements futurs.

Culture &
Patrimoine
En Nouvelle-Aquitaine
Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre tablette.