Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Cinéma et audiovisuel
Actualité

Encore plus de projets soutenus par le fonds de soutien

AdobeStock Par Siloto
Mis à jour le 30 janvier 2023

Avec près de 10 millions d'euros engagés en 2022 pour soutenir 193 projets, auxquels contribuent les Départements et en partenariat avec le CNC, la Nouvelle-Aquitaine est l'un des principaux financeurs de la création cinématographique et audiovisuelle en France.

Depuis trois ans, ALCA assure l’intégralité de l’instruction du fonds de soutien à la création cinématographique et audiovisuelle de la Région Nouvelle-Aquitaine. Ce fonds, doté de 6,46 millions d’euros et abondé par les Départements partenaires (Charente, Charente-Maritime, Dordogne, Gironde, Landes et Lot-et-Garonne) à hauteur de 3,1 millions d’euros, a permis en 2022 de soutenir 193 projets d’animation, de fiction et de documentaires, à l’étape de la conception ou de la production.

Selon les genres, 55 projets d’animation (28 %) ont été soutenus, 31 longs métrages de fiction (16 %) 21 fictions audiovisuelles (10 %), 64 projets documentaires (33 %) et 22 courts métrages de fiction (11 %).
En savoir plus
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Cinéma et audiovisuel
Actualité

1 025 jours de tournages de films et de séries en Nouvelle-Aquitaine

Photo de Jakob Owens sur Unsplash
Mis à jour le 30 janvier 2023

Accompagnés par ALCA et les bureaux départementaux d'accueil des tournages, 67 projets cinématographiques et audiovisuels ont été tournés en 2022 en Nouvelle-Aquitaine.

La Nouvelle-Aquitaine a comptabilisé 1 025 jours de tournages en 2022 contre 1 303 en 2021, soit une baisse d’un peu plus de 25 %. Ce nombre est proche de celui réalisé en 2019 et peut néanmoins s’expliquer par les tournages partagés sur plusieurs régions et donc le partage des jours.

Selon les genres, 273 jours de tournages (27 %) ont concerné des longs métrages, 389 jours (38 %) des séries TV, 173 jours (17 %) des unitaires TV et 190 jours (18 %) des courts métrages.
En savoir plus
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Festivals et manifestations
Zoom sur

La Nuit des idées

La Nuit des idées 2023

Dans le cadre de la convention pluriannuelle entre l’Institut français et la Région Nouvelle-Aquitaine, un des axes du programme accompagne les projets néo-aquitains qui s’inscrivent dans les opérations portées par l’Institut français, dont la Nuit des idées.
Contexte

La Nuit des idées a été lancée en 2016 dans l’objectif de faire connaître des « grandes voix » artistiques et scientifiques qui animent le débat d’idées. Cette manifestation se déploie sur la scène nationale et internationale dans le réseau de la francophonie.

Pour la Nouvelle-Aquitaine, la Région mène des expérimentations avec l’Espace Mendès France sur la Nuit des idées depuis 2020. Perturbées par la crise sanitaire, ces éditions ont cependant donné lieu à des hybridations et des formats intéressants.
2022 a été une année de renouveau avec une édition à la fois en présentiel et en distanciel (via les relais radio et webradio) associant un débat d’idées à une proposition artistique. De plus, la proposition s’est déployée dans une temporalité renouvelée, non plus le temps d’une seule soirée (puisque deux évènements se sont ajoutés avant et après l’été 2022) mais sur du plus long terme grâce aux échanges qui ont fait l’objet de podcasts à disposition de tout un chacun sans limite dans le temps.

Présentation de l’Espace Mendès France (EMF)
L’EMF est un centre de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI) qui a pour mission de rapprocher sciences (fondamentales, humaines et sociales) et citoyens pour contribuer à une meilleure compréhension, par toutes et tous, de notre monde complexe et mouvant. L’EMF organise ainsi des expositions, des conférences, des ateliers, des projections débats, etc. La spécificité de l’EMF est d’avoir en son sein un pôle de création, le Lieu multiple, qui s’attache à promouvoir les liens entre arts, sciences et société d’une part, et la création numérique d’autre part. L’EMF évolue en étroite collaboration avec les 3 autres CCSTI de Nouvelle-Aquitaine (Cap Sciences à Bordeaux, Récréasciences à Limoges et Lacq Odyssée en région paloise).

La Nuit des idées 2023

La Nuit des idées 2023

Nouveauté 2023 : une multitude de propositions de février à octobre

Pour l’édition 2023, l’Institut français fait évoluer le format de la Nuit des idées en proposant une période de débats et d’échanges allant de fin janvier à octobre 2023.

Le thème retenu cette année est « Plus ? » autour des grands axes suivants :

  • La question, à l’heure du réchauffement climatique, de la place prise par les dynamiques d’accumulation comme ressorts essentiels de notre modernité.
    Les débats pourront utilement interroger, dans la perspective d’une économie plus durable et équitable, les enjeux relatifs à l’exploitation des matières premières (y compris l’utilisation de l’eau), à nos besoins énergétiques (moteurs du monde contemporain), aux rythmes de production de biens et de services ou encore à la société de consommation, envisagée tant du point de vue écologique que social ou psychologique.
  • L’enjeu démographique dans ses liens à la production : la croissance de l’humanité et la recherche de technologies et de méthodes plus performantes et plus durables pour cultiver, nourrir, abreuver, loger, éduquer, protéger et épanouir les êtres humains, ainsi que les espèces vivantes qui dépendent d’eux et dont ils dépendent.
  • L’accélération et l’intensification du monde et des vies, et notamment les exigences d’efficacité, de productivité et de performance académique, sportive ou ludique, dans ce qu’elles instaurent un rapport particulier au temps, au corps et à l’esprit.

Les enjeux pour la Région Nouvelle-Aquitaine

En région Nouvelle Aquitaine, certains opérateurs organisaient déjà une soirée Nuit des idées mais il n’existait pas de passerelles entre ces différentes propositions.
L’enjeu pour la Région Nouvelle-Aquitaine est de créer un réseau de structures qui travaillent ensemble autour de la Nuit des idées 2023. Pour cela, elle a mis en lien des structures qui animaient déjà des Nuits des idées les années précédentes avec des structures qui organisent des évènements pouvant intégrer une programmation de La Nuit des idées à l’échelle de tout le territoire néo-aquitain.
Les structures sollicitées pour participer à ce réseau informel relèvent parfois de la culture scientifique (3 pôles art et sciences régionaux), du spectacle vivant et des musiques (de la scène nationale aux scènes de territoire), du champ de la lecture (médiathèque), du champ de la culture internationale ou encore des festivals.

En se reposant sur des évènements déjà existants ou en en créant de nouveaux pour l’occasion, une programmation de fin janvier à l’automne se dessine petit à petit et s’enrichira au fur et à mesure avec plusieurs soirées dans divers lieux de Nouvelle-Aquitaine (Poitiers, Saint Junien, Thouars, Bordeaux, La Rochelle…).
La plupart de ces soirées proposeront des formats hybrides avec un évènement en présentiel associé à des formats radio ou webradio. Des podcasts seront produits tout au long de l’année et consultables sur le site internet dédié pour accéder à un panel de documentaires ou d’interviews venant nourrir le débat d’idées.

Toutes les dates et les ressources de La Nuit des idées en Nouvelle-Aquitaine 2023 sont mise en ligne et actualisées sur le site dédié.

nuit_des_idees_carte
Quand ?
Created by Ricardo Moreira from The Noun Project
Date

Fin janvier à octobre 2023

Agenda
Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Cinéma et audiovisuel

Tournée régionale : Ashkal

Affiche Ashkal
Mis à jour le 10 janvier 2023

Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Cinéma et audiovisuel

Tournée régionale : Arrête avec tes mensonges

Affiche Arrête avec tes mensonges
Mis à jour le 10 janvier 2023

Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Patrimoine et inventaire

Webinaire : « Enseigner les évolutions industrielles aujourd’hui »

Mis à jour le 06 janvier 2023

Dans le cadre de ses rendez-vous à destination de la communauté éducative et des médiateurs culturels et scientifiques, la Cité des sciences proposera un webinaire : « Enseigner les évolutions industrielles aujourd’hui », le mercredi 11 janvier de 17h à 18h15.
mercredi 11 janvier de 17h à 18h15
En ligne —

L’exposition « Evolutions industrielles » fruit d’une collaboration avec l’EHESS qui s’est ouverte à la Cité des sciences et de l’industrie cette rentrée se propose de déconstruire une notion encore très présente dans les représentations du processus d’industrialisation. Elle permet d’appréhender plus largement le phénomène tant au niveau géographique que chronologique pour ne pas le réduire au contexte européen du XIXe siècle et de ce qui est communément appelé « Révolution industrielle ».

D’une manière générale l’exposition souligne l’interaction constante entre l’homme et les objets qu’il produit (homo faber).

Qu’en est-il à l’école de ce récit qu’interroge l’exposition Évolutions industrielles ? Comment accompagner les élèves dans une appréhension complexe du monde industriel ? Leur faire découvrir l’étendue et la variété de ces nouveaux métiers liés à ces transformations souvent mal connus notamment dans les filières professionnelles et technologiques ? Voici des questions, parmi d’autres, qui seront abordées lors de ce webinaire de la collection T’educ.

À noter la participation à ce webinaire de Nicolas Pierrot, conservateur en chef du patrimoine et docteur en Histoire, Inventaire général du patrimoine culturel de la Région Île-de-France.

Plus d’informations sur la page T’educ de la Cité des Sciences :  argumentaire, intervenants et Lien d’inscription pour suivre le Webinaire.

Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Arts plastiques et visuels
Actualité

Contrat de filière Arts plastiques et visuels 2023-2026

AdobeStock par Gorodenkoff
Mis à jour le 03 février 2023

Sur la base de sa coresponsabilité avec l’Etat des Fonds régionaux d’art contemporain, la Région s’est engagée depuis de nombreuses années dans un soutien volontariste aux opérateurs professionnels évoluant dans le champ des arts plastiques et visuels.
Conventions pluriannuelles d’objectifs dans le domaine de la culture et du patrimoine

En 2018, sur la base d’une large concertation dénommée Schéma d’orientation pour le développement des arts visuels (Sodavi) – conduit par la Région, en association avec l’Etat (DRAC Nouvelle-Aquitaine) et les trois réseaux territoriaux d’opérateurs (Cartel, Cinq/25 et Fusée) alors existant – un tout premier Contrat de filière Arts plastiques et visuels portant sur la période 2018-2020, puis prolongé pour l’année 2021, avait été conclu entre la Région, l’Etat et le réseau Astre, résultant de la fusion des trois précédents réseaux.

La philosophie du Contrat de filière est de consolider la coopération née entre ses initiateurs et de permettre l’émergence d’une véritable dynamique de filière et de coopération entre les différents acteurs du champ des arts plastiques et visuels en région Nouvelle-Aquitaine. Il s’agit, dans le respect des valeurs propres aux projets artistiques et culturels que ces acteurs portent, dans le respect du modèle économique de non rentabilité que la nature même de ces projets implique et dans le respect des droits culturels des personnes, de stimuler et favoriser tout ce qui peut contribuer au développement des relations et des coopérations de ces acteurs entre eux, mais aussi avec leur environnement économique, social, territorial.

Cette première génération de Contrat s’est révélée, à cet égard, positive. Un bilan a pu en être dressé et mis en discussion, notamment à l’occasion de la rencontre annuelle des acteurs des arts plastiques et visuels en Nouvelle-Aquitaine qui s’est tenu à Périgueux en octobre 2021. Sur la base de ce bilan et de ces échanges, il a été convenu que la conclusion d’un deuxième Contrat paraissait pertinente. Il a été voté, ce jeudi 15 décembre 2022, par l’assemblée régionale. Il sera officiellement signé entre les trois partenaires au cours du premier trimestre 2023 à une date qui reste encore à définir.

Le projet de Contrat de filière 2023-2026 prévoit notamment la poursuite de l’appel à projet annuel « Création, coopération, territoire », co-financé à parité par la Région et l’Etat. Il identifie et cadre les chantiers collectifs prioritaires dont le réseau Astre assumera la conduite et l’animation. Ils concernent en particulier la production de ressources et la structuration d’un réseau de relais au service de l’accompagnement des artistes plasticien·ne·s dans la structuration de leur parcours professionnel. Enfin, cette nouvelle génération de Contrat de filière crée un statut de « personne publique associée » qui permet, sur la base d’une convention, à d’autres collectivités publiques volontaires de s’associer à la Région, l’Etat et Astre pour renforcer la dynamique de coopération au service du dynamisme de la filière Arts plastiques et visuels. A ce jour, les départements de la Gironde et de la Dordogne ont d’ores et déjà fait connaître leur intention de solliciter l’obtention de ce statut de personne publique associée.

Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Patrimoine et inventaire
Actualité

Les Sherlocks du patrimoine

 Visite du château de Châlucet par la classe de CM2 de Saint Jean Ligoure 
Copyright : ©Région Nouvelle-Aquitaine, J. Chalard-Deschamps
Temps de lecture 2 minutes
Mis à jour le 16 décembre 2022

« Les Sherlocks du patrimoine » est un projet pédagogique mis en place par la Direction des services départementaux de l’éducation nationale de la Haute-Vienne sur l’Académie de Limoges en 2021.

Renouvelé pour l’année scolaire 2022-2023, il concerne à nouveau 4 classes de cycle 3 (CM1/CM2), dont les élèves vont étudier tout au long de l’année un édifice de leur commune : le château de Châlucet, l’ancien tribunal de Limoges, les moulins du Daumail à Saint-Priest-sous-Aixe et l’ancien collège de Magnac-Laval. Chacun de ces bâtiments va être examiné sous ses aspects historiques, esthétiques, fonctionnels et architecturaux, en s’inspirant de la démarche de l’Inventaire. La consultation d’archives, le recueil de témoignages auprès d’habitants, la prise d’indices directe, la lecture de textes et d’images seront autant de sources qui permettront aux enfants de décrypter cet élément du patrimoine local. Le service Patrimoine et Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine, la Maison de l’Architecture du Limousin et les Archives Départementales de la Haute-Vienne réalisent en cours d’année des interventions auprès de chaque classe, apportant aux élèves un éclairage différent sur les édifices, en fonction de leurs compétences complémentaires. Les enseignants déroulent le sujet tout au long de l’année sous la forme d’investigations et de réflexions, menant la classe à produire, en fin d’année une restitution en format numérique, comprenant des textes, des croquis, mais aussi des productions plastiques réalisées en ateliers de créativité manuelle. Nouveauté de cette année, les 4 classes participantes vont être jumelées pour organiser des échanges écrits et se faire découvrir mutuellement leur sujet d’étude. En fin d’année, les enfants guideront eux-mêmes leurs camarades d’une autre école à la découverte de leur édifice.

En somme, un bien beau projet pour sensibiliser les plus jeunes, mais aussi leurs parents, au patrimoine culturel local !

Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Spectacle vivant
Actualité

Festival Trente Trente – Les rencontres de la forme courte

Affiche Festival Trente Trente, rencontres de la forme courte 2023
Mis à jour le 16 décembre 2022

Du 12 janvier au 2 février 2023, découvrez la 20e édition du festival Trente Trente qui réunit près de 30 spectacles, à voir sous forme de parcours dans 12 scènes culturelles de la Métropole Bordelaise, La Rochelle et Boulazac.

La manifestation 30/30 suscite la curiosité en offrant une vision plurielle et pointue de la création contemporaine sur le territoire, avec une programmation de formes courtes hybrides et pluridisciplinaires où s’entrecroisent : danse, performance, cirque, musique, théâtre, acrobaties, installations, art visuel… Il donne à voir des formes courtes lors de parcours à travers Bordeaux et la Métropole ainsi que sur des scènes de la Nouvelle Aquitaine.

Culture & Patrimoine
en Nouvelle-Aquitaine
Patrimoine et inventaire
Actualité

Publication : Actes du 73e congrès de la Fédération historique du Sud-Ouest (FHSO), Pauillac 4-5 septembre 2021


Ces actes publiés par la FHSO et la Société archéologique et historique du Médoc (SAHM), avec le soutien du projet Région NAOM (La Nouvelle-Aquitaine et les outre-mers) permettent de retrouver les communications présentées à l’occasion 73e congrès de la FHSO consacré au « Sud-Ouest aquitain : la mer et l’outre-mer ».

Pauillac, sur les bords de l’estuaire de la Gironde, convenait parfaitement pour accueillir, les 4 et 5 septembre 2021, membres de sociétés savantes, universitaires, étudiants afin d’échanger sur le thème de la maritimité. Les dix-neuf communications de ce congrès consacré au « Sud-Ouest aquitain : la mer et l’outre-mer » sont réunies dans le présent ouvrage. Elles ont été organisées selon trois grandes catégories : Le port, l’estuaire, la côte. Naviguer en Aquitaine ; Les influences marines et ultramarines en Aquitaine ; des Aquitains entre deux rives.

À noter les communications :

Claire Steimer : « L’estuaire de la Gironde et ses infrastructures portuaires (XVIIIe-XXe siècles) ».

Alain Beschi : « De Blaye à Québec. Trajectoire de la famille de Bellot au XVIIIe siècle ».

L’ouvrage est publié sous la direction de Caroline Le Mao, maîtresse de conférences HDR à l’Université de Bordeaux Montaigne, spécialiste d’histoire maritime et Claire Steimer, présidente de la Société archéologique et historique du Médoc et conservatrice en chef du patrimoine au service du patrimoine et de l’Inventaire de la Région Nouvelle-Aquitaine.

Culture &
Patrimoine
En Nouvelle-Aquitaine
Pour une meilleure expérience,
veuillez tourner votre tablette.